CONCOURS

Concours Sabine

Analyse Générale

Sommaire
1- Sommaire.doc
Document Microsoft Word 789.5 KB
Présentation Générale
2- Présentation générale du projet modè
Document Microsoft Word 2.9 MB
Sécurité incendie
3- Sécu incendie.docx
Document Microsoft Word 9.7 MB
Pièces graphiques
batiments.zip
Archives compressées en format ZIP 305.8 KB
Règlement
ReglSabine2011.pdf
Document Adobe Acrobat 2.3 MB
Programme
programme.pdf
Document Adobe Acrobat 5.2 MB
Audit Energétique
audit_energetique.pdf
Document Adobe Acrobat 2.6 MB
Vue_satellite_ilot.png
Format d'image Portable Network 851.3 KB
EFFINERGIE Renov Batiments COLLECTIFS
EFFINERGIE COLLECTIF_renov-batiments FIN
Document Adobe Acrobat 6.0 MB
PLAN BATIMENT
Plan_Batiment_Tableau_de_Bord-250910.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB
Référentiel Rénovation Energétique
Referentiel_renovation_energetique_2011.
Document Adobe Acrobat 6.8 MB

Concours Kiosque à Namur

L'appel...

Chère Namuroise, cher Namurois,

 

Depuis mars 2009, un groupe de citoyens namurois a entamé une réflexion pour déterminer s'il était possible de doter Namur à nouveau d'un kiosque.

 

Namur a connu de nombreux kiosques dans son histoire. On pense à celui de la Grand-Place de l'époque (en face de l'ancien l'Hôtel de Ville), aux deux kiosques qui se sont succédé dans le parc Louise-Marie, à celui du parc de La Plante, à celui du square Léopold, actuellement square de l'Europe unie.

 

Beaucoup de Namurois ont gardé un souvenir nostalgique des après-midis musicaux animés par des harmonies et fanfares venant de toute la région.

 

Si l'on doit inscrire tout projet de kiosque dans cette tradition, il faut aussi l'inscrire dans la modernité. C'est pourquoi le groupe de travail souhaite un kiosque ouvert à de multiples expressions artistiques, doté d'une scène suffisante, d'une conception architecturale stimulante, en harmonie avec son environnement immédiat, construit avec des ressources naturelles et humaines locales, doté de technologies durables (par exemple pour son éclairage nocturne), bref, un kiosque dont les Namurois seront fiers.

 

Mais, avant de mettre sur pied un concours d'architecture pour construire un kiosque qui réponde à ces orientations, encore faut-il lui trouver un lieu ! Le choix de ce lieu ne nous appartient pas. Nous souhaitons consulter les Namurois pour connaître leur avis.

 

Les réflexions de notre groupe de travail se sont focalisées sur 4 lieux possibles. Il s'agit de trois parcs : le parc Louise-Marie, le parc de Jambes, le parc de La Plante et d'un lieu urbain : l'axe qui va de la rue de Fer à la place de l'Ange.

 

NB : Deux autres endroits ont été cités au cours de nos travaux mais ont été exclus, l'un pour des raisons acoustiques (le Grognon), l'autre pour des raisons matérielles (la Place d'Armes, où la structure en bois rend impossible la construction d'un kiosque).

 

Vous trouverez ci-après, pour chaque localisation, une brève présentation des avantages et limites.

 

Le Parc de la Plante

Le kiosque pourrait y être situé dans la partie sud du parc (au bout du parc quand on vient du centre ville et que l'on se dirige vers l'église de La Plante). Le Parc de la Plante présente quelques avantages majeurs :

·         il y a eu un kiosque dans le temps,

·         l'espace est suffisant,

·         on y organise déjà des concerts de temps à autre,

·         c'est un lieu de promenade « naturel »,

·         les arbres offrent de l'ombre.

Localiser le kiosque dans ce parc reviendrait à lui donner surtout une affectation « promenade  du dimanche ». Accompagner le kiosque d'un lieu où l'on peut se rafraîchir renforcerait encore l'attractivité de ce lieu beaucoup fréquenté – mais surtout le WE – par des personnes autres que celles habitant dans le quartier.

L'utilisation du kiosque à d'autres moments semble moins évidente.

 

Le Parc de Jambes

Le conservatoire de musique se trouverait tout à côté (sous réserve qu'il ne déménage pas, ce qui a été à l'ordre du jour). C'est là un atout majeur de cette localisation. Kiosque et conservatoire se renforceraient mutuellement. On imagine facilement ce que pourrait donner, par exemple, une fête de la musique avec un conservatoire et un kiosque situés dans le même environnement. Il y a aussi une salle polyvalente juste à côté. On peut imaginer des activités simultanées, tout comme la salle Laloux pourrait servir de solution de repli en cas de mauvais temps.

Jambes est très vivant, y compris le dimanche. Par exemple la brocante du dimanche matin pourrait amener des personnes intéressées par un concert-apéritif. Mais il y aussi d'autres manifestations régulièrement (corso, folklore...). L'HORECA est abondant dans les environs.

La plupart des avantages cités à propos du Parc de la Plante valent ici aussi.

Amener des « Namurois » (sous-entendu : de l'autre rive) à Jambes est peut-être moins évident. Mais il y vont déjà pour de multiples activités. L'habitude de cette destination pourrait se prendre facilement si la présence proche du conservatoire permet une programmation variée et riche sur et autour du kiosque.

 

Le Parc Louise-Marie

Pour des raisons acoustiques (voir l'avis de l'acousticien), le kiosque ne pourrait se situer que dans la cuvette au pied du pont hollandais et ne pourrait être circulaire si l'on veut disposer d'assez d'espace pour les spectateurs. Il serait « accolé » au pont. Le kiosque aurait donc une allure générale assez proche du dernier kiosque du parc (voir photo), soit celle d'un demi-cercle.

Ce lieu présente quelques avantages majeurs assez proches de ceux des autres parcs :

·         il y a eu un kiosque dans le temps;

·         l'espace est suffisant;

·         c'est un lieu de promenade fort fréquenté, notamment par des familles avec de jeunes enfants;

·         les arbres offrent de l'ombre.

La localisation d'un kiosque dans ce lieu permettrait d'organiser une extension d'activités du centre vers l'extérieur de la corbeille dans le cadre, par exemple, de Namur en mai.

 

L'axe urbain : du haut de la rue de Fer vers la place de l'Ange

Situer un kiosque quelque part le long de cet axe, par exemple près de l'Hôtel de Ville ou vers le haut de la rue de Fer, en ferait un kiosque plus d'opportunité (le public qui se promène en ville découvre une manifestation artistique ou est attiré par la musique et décide d'y assister – pour une période plus ou moins longue – ou pas) que de destination (ce que sont traditionnellement les kiosques situés dans les parcs). En haut de la rue de Fer, le kiosque pourrait se situer là où se situait son ancêtre. Plus bas, à proximité de l'Hôtel de Ville, il aurait plus la forme d'un demi-cercle.

A la place de l'Ange, il serait peut-être plus à l'étroit et devrait tenir compte du nouvel aménagement des lieux en espace de rencontres.

L'HORECA est abondant.

Contrairement aux autres lieux, celui-ci serait a priori moins fréquenté le dimanche que d'autres jours, sauf bien sûr lors de toutes les occasions (fêtes de fin d'année, Namur en mai...) où il y a du monde en ville le dimanche. Il pourrait certainement servir à toutes ces activités.

Le kiosque pourrait être un élément d'attractivité clé pour le centre ville, plus encore si le centre commercial est renforcé vers le haut de la rue de Fer.

Il faudrait bien sûr détourner la circulation chaque fois que le kiosque serait occupé.

 

Votre avis nous intéresse

 

Comme vous le voyez, chaque lieu présente des avantages, mais aussi des limites. Aucun lieu n'est idéal, mais les avantages de chaque lieu sont suffisants pour vouloir implémenter au moins un kiosque quelque part.

Vous pouvez donner votre avis (voir lien ci-dessous), sous forme d'un commentaire, d'un argument complémentaire, d'une préférence pour la localisation, d'une idée pour l'aménagement des lieux...

Nous attendons vos réactions pour le 1er mars 2010 au plus tard.

 

Pour donner votre avis cliquez sur Votre avis et votre soutien nous intéressent!

 

Vos souvenirs nous intéressent aussi

 

Si vous avez un souvenir – comme spectateur, comme citoyen, comme musicien – concernant l'un ou l'autre des anciens kiosques de Namur ou des environs (photo, programme, dessin, anecdote, carte de membre d'une harmonie ou fanfare, affiche...), nous serions très heureux de pouvoir le recueillir pour le déposer au Centre de ressources historiques namuroises, soit l'emprunter pour en faire une copie numérique.

Vous pouvez vous adresser à Christine Decock pour lui faire part de la nature de votre souvenir et de vos souhaits/conditions relatifs à son usage. Merci d'avance !